RG1-radiogoniometre

LE RG 1 RADIOGONIOMETRE MOBILE ONDES COURTES S.F.R. 1945

article de Christian CHEFNAY F9WT

La Société Française Radio-Electrique ( S.F.R.),rg1sfr' fondée en 1910 par l’ingénieur Emile Girardeau ( 1882-1970) , sous la présidence technique d’Edouard Branly, assura l’essor de l’industrie française dans le domaine de la radioélectricité et produisit nombre de récepteurs , d’émetteurs, lampes etc…

En 1945, cette société commercialisa un radiogoniomètre mobile ondes courtes dénommé RG1, assez peu connu, qui équipa notamment pendant quelques décennies les services français chargés de la localisation d’émetteurs clandestins opérant sur le territoire français.
LE RG1 et son cadre-boucle rotatif (diam. 35cm)

L’appareil est facilement transportable et peut être monté à bord d’un véhicule.

L’ensemble comprend un récepteur, un cadre rotatif, une antenne auxiliaire de lever de doute de 2 mètres montée sur un piquet planté dans le sol, un boitier d’alimentation externe ( convertisseur) , alimenté par une batterie de 8 volts, qui fournit les tensions nécessaires ( BT, HT, polar.), un casque d’écoute, un compas, un lot de câblage ; cet ensemble pèse 29,1kg.

Le récepteur seul pèse 16,5kg et ses dimensions sont : 44x35x24 cm.
Alimentation ( 26x21x10cm)

Ce radiogoniomètre à cadre tournant permet l’écoute des émissions en A1, A2 et A3 de 1,35 à 17 MHz, en quatre sous-gammes. C’est un superhétérodyne équipé de 6 tubes : R219 (HF), ECH3 (Osc. mélangeur), EBF2 (ampli MF 472 KHz), EBF2 ( 2ème ampli MF 472 KHz), EBF 2 ( détecteur-ampli BF), ECH3 ( BFO).
Shéma du RG1cliquer pour agrandir
Face avant du RG1

La notice de 45 pages (notice n°10 SVT 646) de ce radiogoniomètre précise que les meilleurs résultats seront obtenus en travaillant uniquement avec l’onde directe de l’émetteur à localiser qui ne devra pas être situé à plus de 25 km.

 

Vous aimerez aussi...